[Imprimer cette page Imprimer]

Préface à l’hiver

Voici la quatrième série de textes de ce blogue qui révèle la petite histoire de la boutique. Vous y retrouverez encore des tranches de vie et des portraits qui témoignent de sa vie trépidante. Nombreuses sont celles qui, de vive voix, discutent avec moi de ces esquisses. Quelle joie de connaître vos réactions ! N’hésitez pas à m ‘envoyer vos réflexions, remarques et commentaires à info@collections24.com. Je vous lirai avec le même intérêt que celui que je porte à une lettre de ma fille. Bon septembre. Profitez encore de cet été unique.

Marlène

Oubliez Marlène Dietrich, ce n’est pas de Lily ou de l’Ange bleu dont je veux vous parler, mais de Marlène Marlène. Elle franchit la porte de la boutique d’un pas allègre, l’œil vif, le sourire indélébile. Elle vient toujours après cette période morne qui n’est ni l’hiver ni le printemps, période préférée des ronchonneuses, des rouspéteuses et des quinteuses qui compensent par leur pensée positive préadolescente. Elle, c’est une boule d’énergie, d’énergie énergique, soufflée à vitesse constante. La vie à l’état pur, le fou rire assuré, la phrase assassine, le sourire narquois,…une vraie Marlène. Une qui ose toujours. Plus colorée que la mode italienne, je la repère parfois à une terrasse, elle réfléchit le soleil en plein midi, branchée sur le bonheur, sans respirateur artificiel. Grande, mince, la langue libre, décoincée, à chaque instant dispensable, toujours d’imparfaite humeur c’est bien Marlène. Une singulière, une délurée mais toujours allurée : Brava Marlène ! Vivat Marlène ! Le printemps peut venir, il n’a qu’à bien se tenir. Fébrile, je lui propose un ensemble, un deuxième, un troisième… Je lui souffle :
« Marlène, c’est comme nos mères : un premier, un deuxième, un…›› La réplique fuse: «Non, non ! Deux ça suffit ! Et sept petits enfants, c’est un bon début !»

Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer de nos événements, soldes et nouveautés!