POUR MIEUX VIVRE L’HIVER

[Imprimer cette page Imprimer]

AVANT HIVER

J’ouvre mes fenêtres. J’aère ma garde-robe. Je suspends mon linge d’hiver à l’extérieur, au soleil : il fait le plein d’air et de fraîcheur. Rien de mieux que l’air froid et sec pour requinquer les vêtements.

QUAND L’HIVER FUT VENU

Je lave mon linge avec un savon doux, légèrement parfumé, juste pour moi. On oublie trop souvent que l’hiver se joue le plus souvent à l’intérieur. Je prolonge souvent mes heures de travail, je laisse toujours une ou deux paires de souliers confortables et agréables. J’évite ces chaussures qui se traînent comme une savate et freinent l’humeur.

VIVA L’INVERNO

Je choisis souvent un manteau avec capuchon. J’oublie trop souvent foulard et parapluie. Le capuchon met l’hiver à distance, sert de coupe-feu et permet de profiter à plein des magnifiques journées froides.

DRÔLES D’HIVERS

Rien ne ressemble moins à un l’hiver que l’hiver qui le précède. Parfois, dans la foulée d’un même hiver, on ne s’y retrouve plus. Il faut parer à toute éventualité, opter pour la diversité. Je choisis des chandails plus fins, la maille ajourée. Une petite camisole me tient au chaud. Mes bottes Bogs et mes gants sont encore dans leur tanière. Suzy n’a encore rien porté du vrai hiver, elle pourtant si frileuse. L’hiver passé, à la même date, il y avait déjà eu une tempête de 40 centimètres, et quelques petites répliques de 4 à 10. Mais nous savons toutes que le mieux est à venir. L’hiver doit aller à son terme. Il ne devrait pas dépasser Pâques. Ouf!

L’HIVER : DRESS CODE

Je choisis quelques vêtements chauds. Attention ! Je désire une chaleur douce, pas une moiteur ou une sortie de sauna. La chaleur qui effleure le corps, qui suggère la détente. J’aime sentir parfois le vent, parfois une coulée de froid comme à la nage quand on franchit la limite et que se glisse un courant frais. Je trouve toujours un sac léger. L’hiver, c’est du vêtement en plus : je laisse le sac container pour une saison plus légère.

L’HIVER SUR MESURE

Parlons clair. Parlons net. L’hiver sur mesure n’existe pas. Il faut miser sur des hivers imprévisibles. Les superposés offrent une solution idéale. Plus de pulls fins, de couleurs claires ; des camisoles en coton ou laine pour retenir la chaleur et la dispenser ; une chemise en flanelle par dessus, une veste texturée, rien de trop long, de trop lourd. Autre choix, le cardigan en laine et t-shirt imprimé. Les choix sûrs, choix qui offrent de multiples possibilités : le pantalon ou le legging. Les bas de nylon assèchent la peau, parfois le look. En attendant le vrai hiver, la bottine à la cheville s’impose : elle n’emprisonne pas la jambe et offre un confort étonnant. On oublie trop souvent le blanc. Blanc, c’est blanc : on obtient l’effet de la luminosité d’une première neige. Une belle tunique blanche rend l’hiver fluide, évanescent. On a l’impression de marcher dans le sable, de fouler la plage.

Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer de nos événements, soldes et nouveautés!